7 trucs faciles pour améliorer le SEO de votre site Web

On ne le dira jamais assez : l’optimisation du SEO de son site Web est indispensable pour apparaître dans les résultats de recherche!

Après tout, l’objectif de la plupart des propriétaires de sites est d’apparaître dans les résultats de recherche qui lui sont reliés.

Il existe bien sûr des trucs pour améliorer son SEO et ceux que je vais vous donner sont faciles à comprendre et à mettre en place. Ils feront assurément une différence!

Notre objectif est, qu’après la lecture de cet article, vous ayez DES TRUCS EN MAIN pour retourner sur votre site et passer à l’action!

Avant de commencer, il est important de toujours avoir une vue d’ensemble de votre site. Une erreur commune est de le voir comme une série de pages séparées l’une de l’autre, alors qu’en fait il s’agit d’un tout. Ce petit truc vous aidera dans toutes les étapes d’optimisation.

Créer du contenu pertinent et abondant

Quand on parle de SEO, on tombe souvent dans le piège de faire une fixation sur les mots-clés!

Les mots-clés sont importants, bien sûr, mais le plus important, c’est la pertinence de son contenu. Si des mots-clés sont balancés dans un texte désordonné, et qui, finalement, ne veut rien dire, les moteurs de recherche le percevront!

Et cela, ce n'est pas seulement chez Google et compagnie : les lecteurs aussi s’en rendent compte. Un contenu de mauvaise qualité entraînera nécessairement un grand taux de rebond (c’est-à-dire des visiteurs qui quittent sans avoir effectué d’autres actions sur le site). Ce taux de rebond va montrer à Google que ce site n’est pas pertinent pour la requête pour laquelle la page est apparue!

Pour s'assurer que votre contenu est pertinent, autant pour Google que pour vos lecteurs, ayez ces quelques règles en tête lors de la création de contenu :

Pensez toujours aux lecteurs

Ayez en tête le type de contenu qu’ils souhaiteraient lire et leurs interrogations. Vous devez toujours vous mettre à leur place pour être en mesure de répondre à leurs questionnements et leur fournir le contenu qu’ils recherchent.

Assurez-vous qu’une fois qu’ils auront pris la peine de cliquer sur votre site, vous ne les décevrez pas en leur livrant ce qu'ils recherchaient (et Google vous le rendra)!

Rédigez du contenu complet

Cette règle est en lien avec la première : en écrivant un texte qui répondra aux interrogations de vos lecteurs, vous écrirez naturellement un texte complet et abondant. Et c’est une bonne chose, puisque Google préconise ce type de contenu.

Pour une page de service ou de produit, nous recommandons au moins 450 à 500 mots de texte. Vous devez parler en détail de ce que vous offrez, des avantages, des méthodes d'utilisation, etc.!

Pour un article de blogue, ce nombre monte facilement à 2000 mots! Cela vous permet de faire le tour de votre sujet et d’en couvrir tous les éléments importants.

Réfléchissez à vos mots-clés

Réfléchissez aux mots importants de votre texte, aux différents sujets dont il devra parler. Ceux-ci révèlent souvent les mots-clés à utiliser dans votre texte.

Les mots-clés ne doivent pas complètement guider le texte, mais en sont une partie intégrante. Vous devez les intégrer souvent au texte, pour que les moteurs de recherche comprennent le sujet de celui-ci, sans que cela devienne du spam.

Rédigez vos phrases de manière naturelle tout en réfléchissant à la manière la plus efficace d’y insérer vos mots-clés et utilisez des synonymes de ceux-ci pour que le ton reste lui aussi naturel.

En fin de compte, l’important est d’écrire un texte pertinent, abondant, et qui répondra aux attentes de ses lecteurs (et aux exigences des moteurs de recherche).

Utiliser de bonnes balises SEO et une bonne meta description

Toutes les pages et tous les articles de votre site Web sont codés en format HTML. Cela veut dire que son contenu est classifié pour être compris par les moteurs de recherche.

Vous devez en effet mettre les bonnes balises qui aideront Google à comprendre votre page.

Comme pour un texte normal (pensez à un texte scolaire) votre article possède un titre (deux balises jouent ce rôle: Title et H1), puis des sous-titres (H2), qui possèdent eux-mêmes des sous-sous-titres (H3) et ainsi de suite.

Cette structure est importante, car elle permet aux moteurs de recherche de comprendre de quoi parle votre page et la manière dont vous en parlez.

D’ailleurs, ces balises ont une hiérarchie d’importance : la balise Title est la plus importante, suivie de la H1, puis de la H2, et ainsi de suite. Il est important de suivre cette hiérarchie dans chacune de vos pages.

Par exemple, ne mettez pas un H4 sous un H2 : vous devez passer du H2 au H3, puis au H4. Sinon, c’est comme si vous aviez oublié un sous-titre dans votre texte et Google pourrait être mêlé.

Les balises les plus importantes sont les suivantes :

Balise Title

C’est le titre de votre page qui sera affiché dans les résultats de recherche. Il doit contenir les mots-clés importants et être attirant pour les internautes. Nous voulons l'encourager à cliquer!

Puisqu’il est affiché sur les résultats de recherche, le Title possède une longueur maximale, approximativement 65 caractères. Puisque certaines lettres prennent plus d’espaces que d’autres (par exemple un O ou un I), ce nombre est légèrement variable.

Assurez-vous de tester votre Title pour éviter l'apparition des « ... » qui coupent les derniers mots dans les résultats de recherche!

Il est aussi important de noter qu'il ne peut y avoir qu’une seule Title par page.

Balise H1

C’est le titre de votre page qui sera affiché directement sur votre page, contrairement à la Title qui s'affiche dans les résultats de recherche.

Il ne peut y avoir qu’un seul H1 par page et celui-ci doit être différent de la Title.

Nous suggérons d’utiliser des synonymes des mots-clés utilisés dans le Title. Cela vous permet de diversifier votre champ lexical et d’éviter des répétitions de mots trop fréquents, tout en améliorant la compréhension de votre page par les moteurs de recherche.

Balise H2

C’est un sous-titre qui est relié par le sens au titre H1 de votre page. Il peut y avoir plusieurs H2 par page (nous recommandons même d’en mettre plusieurs). Ces balises permettent de séparer le texte en différentes parties.

Balise H3, H4 et suivantes

La balise H3 est un sous-titre du sous-titre H2 qui lui est associé. Le H3 est donc un sous-sous-titre. Il peut aussi y avoir plusieurs H3.

Pour les balises suivantes, on suit la même logique : il s’agit de sous-titres associés au sous-titre correspondant.

Mettre en place les balises dans votre page

En ce qui a trait à la mise en place de ces balises, il existe des outils faciles pour le faire : sur Wordpress, ces balises sont générées automatiquement lorsque vous mettez votre page en forme. Par exemple, si vous choisissez le type de texte Titre 1, la balise H1 sera appliquée.

Vous pouvez aussi coder votre page vous-même si vous en êtes capables. Cependant, nous vous recommandons de discuter avec des spécialistes (comme nous!) pour vous assurer que les modifications que vous apporterez seront optimales.

La meta description

La meta description est la petite description qui apparaît sous le titre de votre site Web sur les moteurs de recherche.

Elle doit être optimisée de plusieurs façons :

  • Elle doit contenir les mots-clés importants de votre page
  • Elle doit décrire efficacement et rapidement votre page
  • Elle doit donner envie de cliquer sur le lien (c’est souvent votre seule chance de capter l’attention!)
  • Elle doit respecter un nombre de caractères précis (Google change parfois ses règles, il faut se tenir au courant!)

Comme pour la balise Title, puisqu’elle se trouve dans les résultats des moteurs de recherche, elle possède une longueur maximale, sinon des points de suspension s'afficheront. Cette longueur est d’environ 156 caractères, mais cela varie encore un peu en raison de la grosseur des lettres utilisées.

Sachez qu’il est toujours possible que Google change éventuellement cette longueur : il l’a d’ailleurs déjà fait une fois en faisant un test à 320 caractères… avant de revenir à une norme de 156 caractères!

Comme pour la Title, il est recommandé de tester la meta description pour vous assurer qu’elle respecte la bonne longueur.

Avoir une arborescence de site réfléchie et en silos

Il est important de réfléchir à son site comme une entité logique et organique, et non comme un patchwork de pages reliées entre elles par un mince fil.

Vous devez donc réfléchir à une structure où toutes les pages sont reliées solidement de manière logique.

L’architecture en silos, c’est quoi?

Un des types d’architecture organisation que nous recommandons est l’architecture en silos. Vous devez voir votre page d’accueil comme la porte d’entrée de votre site, qui donne accès à ses différentes parties. Celles-ci doivent être bien séparées et les pages qui y sont rattachées doivent l’être de manière logique.

Voici un exemple intéressant d’architecture en silos :

Comme on peut le voir, le site est séparé en plusieurs parties : la section «Automobile», la section «Outils», la section des «Maison», la section «Sports et loisirs», etc.

L’avantage de cette architecture est que chaque page qui est reliée à une autre donne de l’autorité de page à sa page associée. Ainsi, la page «Batteries de cuisine» donne de l’autorité à la page « Cuisine », qui donne de l’autorité à la page «Maison», qui, enfin, donne de l’autorité à l'entièreté du site Web.

Lorsque Google jette un œil à votre site, il voit tout de suite de quoi votre site parle, et comment vous avez scindé vos différentes parties. Plus vos silos sont logiques, mieux ce sera.

Mise en place d’une arborescence en silos

La première chose à respecter est que l’arborescence de votre site soit sur votre menu. Un bon menu montrera au premier coup d’œil les pages reliées entre elles et aidera les visiteurs à facilement s'y retrouver.

La deuxième chose à faire est de relier ces pages entre elles.

Ce lien entre les pages doit être visible dans l’URL de chacune des pages. Pour reprendre notre exemple, la page « Batteries de cuisine » a cette adresse : https://www.exemple.ca/fr/cuisine. La page «Batterie de cuisine» du site a donc cette URL : https://www.exemple.ca/fr/cuisine/batteries-cuisine

Ainsi, le lien qui existe entre ces deux pages est montré aux moteurs de recherche.

Les rapports que nous présentons sont vulgarisés, transparents, automatiques et disponibles 24/7.
Analyser mon site Web maintenant

Mise en place d’un fil d’Ariane

Pour bien illustrer votre architecture, vous pouvez aussi ajouter un fil d’Ariane (aussi appelé « breadcrumbs ») à votre site.

Il s’agit du rappel du positionnement de votre page dans l’arborescence de votre site. Par exemple :

Cela permet à la fois aux utilisateurs et aux moteurs de recherche de bien comprendre où ils se trouvent sur votre site, ainsi que de remonter dans le silo à leur guise.

Écrivez des URL significatifs et structurez-les

Enfin, lorsque vous écrivez vos URL, assurez-vous de les optimiser. Votre URL doit refléter le contenu de votre page et sa position dans le silo sans être trop long.

Votre mot clé principal (le sujet de votre page) devrait s’y trouver et l’URL devrait être dans la même langue que la page associée.

Vous devez aussi éviter d’y inclure des mots de liaison tels que « le », « des », « au », etc. Seuls les mots importants doivent y être. Vous devez aussi éviter d’ajouter des symboles (&, *, $, %, etc.) ainsi que des accents (à, é, ô, etc.), qui peuvent être mal compris par les robots et les navigateurs web.

En conclusion, restez bref : une URL trop longue gêne la compréhension, autant pour l’utilisateur que pour les moteurs de recherche. Nous recommandons 2 ou 3 mots maximum par sous-dossier d’URL (chaque section entre barres obliques).

Repérer et éviter les erreurs 404 par la redirection

Les erreurs 404 se produisent lorsqu’un lien pointe vers une page qui n’existe plus. Cela peut être parce que l’URL de la page a changé, parce que la page a été supprimée, parce qu'il y a une erreur dans l'adresse du lien, etc.

Il existe deux types d’erreurs 404, les erreurs internes et les erreurs externes. Les erreurs internes se produisent lorsqu’un lien qui se trouve sur votre site mène vers une autre page de votre site qui n’existe pas. Les erreurs externes se produisent quand un lien présent sur un autre site pointe vers une page de votre site qui n’existe pas.

Ces erreurs entraînent généralement une situation néfaste pour votre SEO. Dans le cas d’une erreur interne, les utilisateurs qui suivent ce lien brisé et qui arrivent sur une page d’erreur 404 risquent d’être déçus et pourraient quitter votre site, menant ainsi à une augmentation du taux de rebond.

Dans le cas d’une erreur externe, tout le bénéfice relié au lien est perdu. Votre page ne peut alors pas se positionner pour un mot clé précis et apporter du trafic qualifié à votre site. Il est possible qu'elle soit présente dans les résultats de recherche mais les gens ne pourront pas la visiter.

Dans les deux cas, les erreurs 404 produisent un effet défavorable à la fois pour les utilisateurs et pour votre SEO.

Pour y remédier, la première étape est de vous assurer que vos liens internes pointent vers des pages existantes.

Par la suite, il faut vérifier que les liens externes pointent vers des pages actives. Cette étape peut être plus difficile sans les outils appropriés : savez-vous exactement quels sites ont un lien vers le vôtre?

Utilisez la redirection

Pour éviter les erreurs 404, chaque fois que vous changez l’URL d’une page, assurez-vous de créer une redirection 301 de l’ancienne URL à la nouvelle.

Concrètement, si l’adresse de votre article de blogue passe de www.exemple.com/blogue/article-exemple à www.exemple.com/blogue/article-chats, assurez-vous que l’ancienne URL (/article-exemple) redirige automatiquement à la nouvelle (/article-chats).

Si vous n’avez pas créé de nouvelle page suite à la suppression d’une autre (imaginons un produit que vous discontinuez), il est recommandé d’inclure une redirection vers la page la plus pertinente de votre site pour le visiteur qui tomberait sur votre lien. Dans ce cas précis, vous pourriez rediriger vers la page de catégorie du produit, par exemple.

Il existe de nombreuses manières de faire une redirection. Une des plus connues est de modifier le fichier .htaccess de votre site pour y ajouter la redirection, mais cela demande une certaine connaissance technique.

Pour Wordpress, il existe de nombreux plugins qui vous permettent d’ajouter des redirections facilement.

Pour en savoir plus sur les erreurs 404 et les redirections à appliquer, consultez notre article sur les meilleures façons de produire des redirections et d’éviter les erreurs 404.

Sécurisez votre site avec un certificat SSL pour passer au protocle HTTPS

Votre site est-il sécurisé? Si vous ne le savez pas, voici comment vérifier: rendez-vous sur votre site, et regardez son URL. Commence-t-elle par « http » ou par « https »?

S’il commence par « https », tout va bien. Dans le cas contraire, il faut passer au protocole HTTPS rapidement! Vous le ferez en ajoutant un certificat SSL à votre site.

Pourquoi? Simplement parce que le protocole HTTPS permet à votre site de communiquer avec les internautes en toute sécurité en cryptant les informations. Si vous possédez un site Web transactionnel, c’est d’autant plus important puisque les transactions seront sécurisées.

Au-delà de la sécurité, tous les acteurs du Web se sont mis d’accord sur le fait de privilégier le HTTPS. Concrètement, les navigateurs (Chrome et Firefox pour le moment) ont commencé à indiquer aux internautes que les sits HTTP ne sont pas sécurisés, voire même à leur en refuser l’accès!

De son côté, Google mentionne ouvertement que la présence du protocole HTTPS est un facteur de positionnement dans les résultats de recherche.

Pour mettre votre site web sous le protocole HTTPS, vous devrez communiquer avec votre hébergeur pour qu’il installe un certificat SSL à votre site. Généralement, il y a des frais annuels associés au maintien d’un tel certificat, mais il existe des alternatives gratuites telles que Let’s Encrypt, si vous vous sentez en confiance de le faire par vous-même.

Optimisez votre site Web pour mobile

Depuis 2016, nous pouvons officiellement dire que la navigation sur Internet se fait désormais plus sur appareil mobile que sur ordinateur.

Cela signifie qu’il ne suffit plus que votre site soit « mobile-friendly » ; votre site doit être réfléchi pour les utilisateurs d’appareils mobiles avant tout.

D’ailleurs, Google a récemment mis en place son « Mobile-First Index ». Qu’est-ce que c’est? Concrètement, cela veut dire que Google utilise dès maintenant la version mobile de votre site pour déterminer son rang dans ses résultats de recherche.

Cela veut aussi dire que, si votre site Web n’est pas réfléchi pour un utilisateur mobile, vous risquez d’être pénalisé dans les résultats du plus important moteur de recherche!

Il existe beaucoup d’outils qui vous permettent de savoir si votre site est optimisé pour mobile. Un de ces outils est le « Mobile-Friendly Test » de Google.

Créez un profil de liens internes et externes de qualité

L’importance de réduire les erreurs 404 a été mentionnée plus tôt. Mais ce n’est que le début de l’optimisation en ce qui a trait aux liens.

L’importance des liens internes

Comme nous avons déjà vu au sujet de l’architecture, vous devez clairement montrer à Google la structure de votre site.

Faire des liens à l’intérieur de votre site permet aux moteurs de recherche de bien comprendre comment vos différents sujets sont liés entre eux, cela facilite son analyse et sa compréhension.

Si possible, ajoutez des liens à l’intérieur de vos pages et de vos articles de blogue vers des pages pertinentes de votre site.

Je vous conseille aussi de respecter vos silos : les liens internes ne peuvent pas aller d’un silo à l’autre, mais doivent se faire à l’intérieur du même silo. Si nous reprenons l'exemple ci-haut, les pages de poêles, couteaux et accessoires de cuisine doivent envoyer des liens seulement vers la section Cuisine et la section Maison, et non vers la section Éclairage ou Automobile.

Ce faisant, vous renforcez vos silos et montrez aux moteurs de recherche les liens qui existent entre les différentes pages de celui-ci.

L’importance des liens externes

Démontrez à Google la pertinence de votre site dans votre domaine d'affaires. Pour ce faire, vous devez vous assurer que des sites variés et importants lient vers votre site. C’est ce qu’on appelle un bon profil de liens.

Les sites qui pointent vers le vôtre doivent bien sûr être en continuité logique avec le sujet de votre site. Si vous êtes une poissonnerie, vous voulez qu’un annuaire de boutiques locales pointe vers vous, mais pas un site spécialisé en téléphones cellulaires.

Ainsi, si vous êtes un restaurant dans le quartier Villeray, vous souhaitez que des sites tels qu’un blogue « foodie » ou un blogue spécialisé dans votre quartier (par exemple : Quoi faire à Villeray) pointe vers votre site.

Vous devez démontrer à Google que vous faites autorité dans votre domaine d’affaires et les liens sont d'une grande aide!

L’astuce bonus : optimisez le nom de fichier et le « alt text » de vos images

Un dernier petit truc : l’optimisation de vos images.

Lorsque vous ajoutez des images à votre site, assurez-vous que le nom de fichier de votre image la représente réellement pour aider les robots à comprendre ce qui s'y trouve.

Quelques règles à suivre :

  • Pas de majuscules
  • Pas de mots de liaison, comme « le », « de », etc.
  • Pas d’accents

Par exemple, si vous ajoutez une photo de travailleurs en train de couler une dalle de béton, assurez-vous que le nom de l’image reflète ce qui se passe sur cette photo, par exemple : « travailleurs-dalle-beton.jpg ».

Vous devez également ajouter un texte alternatif à votre image, aussi appelé « alt text ». Puisque les moteurs de recherche ne peuvent pas voir les images, ils vont lire cette description qui leur expliquera le sens de votre image.

Vous devez donc écrire une description assez précise, pour aider à la compréhension de Google.

Cette description est aussi utile pour les personnes ayant une déficience visuelle car c’est cette description qui sera lue par les logiciels d’aide aux personnes non-voyantes.

Pour reprendre le même exemple, votre photo de travailleurs pourrait être décrite avec un texte alternatif comme: « Travailleurs coulant une dalle de béton dans une rue. »

En conclusion : un bon site est un site pertinent

Au final, tous les trucs d’optimisation du SEO que je vous ai donnés se résument à ceci : créez du contenu pertinent, organisé et logique.

Cela aidera à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherche à se retrouver dans votre site et à bien le comprendre.

Mais, même si votre contenu est parfait, cela ne suffit pas nécessairement : vous devez aussi démontrer aux moteurs de recherche que vous avez bien compris ce qu’ils attendent d'un site de qualité.

En mettant en pratique les astuces d’amélioration du SEO que je vous ai données, vous vous assurerez de créer du contenu pertinent et de bien l’organiser tout en faisant en sorte que la structure de votre site respecte les meilleures pratiques.

Aucun contrat longue durée. Si vous n'êtes pas satisfait, changez d'agence immédiatement!
Planifier une rencontre